Accueil > Actions en cours, actualités... > Réunion publique des listes Réinventer l’Université - Lundi 11 février - 16h (...)

Réunion publique des listes Réinventer l’Université - Lundi 11 février - 16h Amphi 55

Lundi 11 Février - 16h00 - Grand amphithéatre 55

dimanche 10 février 2008

RÉINVENTER L’UNIVERSITÉ

(listes aux collèges A, B du CA, A, B, C, D du CS et A, B du CEVU)
vous convie à participer à une Réunion de présentation et de débat le Lundi 11 février 2008 à 16h00, Grand Amphithéâtre 55 en présence(*) :
des candidates et des candidats des listes « Réinventer l’Université » et d’un représentant du bureau national du SNCS.

« Toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée ni la
séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution »
(art 16 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen )

Sous couleur de modernité et d’autonomie, la loi
dite LRU – « libertés » et « responsabilités » des
universités – redéfinit les missions de l’université,
bouleverse radicalement ses institutions et amorce
le retrait de l’Etat :

- Redéfinition des missions : tournant le dos à la
tradition humaniste, l’université est sur le point
d’abandonner sa mission séculaire au service du
progrès de l’esprit humain et de la transmission
des connaissances. Il s’agit désormais de mettre
l’université au service de la « société civile »,
c’est-à-dire (pour parler clair) des intérêts
particuliers : ajustement à courte vue de nos
enseignements aux besoins économiques du
moment, renforcement des partenariats avec les
entreprises privées, culture étroite du résultat,
généralisation du principe de concurrence (entre
établissements, entre individus)…

- Bouleversement des institutions : les présidents
d’université, maintenant élus à la majorité
simple du CA, voient leurs pouvoirs
considérablement augmentés au détriment de
conseils affaiblis. La culture et les pratiques
managériales font irruption dans l’université,
accompagnées du jargon de la « gouvernance »
et des techniques de gestion des choses et des
hommes en vigueur dans les entreprises. Le
principe du recrutement par les pairs est aboli et
le processus placé tout entier entre les mains du
président.

- Retrait de l’Etat : les universités sont incitées à
pallier la pénurie programmée de crédits et de
postes en faisant appel au financement privé et
aux emplois non statutaires. Elles héritent de la
charge du patrimoine immobilier délabré que
l’Etat a négligé d’entretenir.

En réalité, cette loi retire à tous - sauf au président - libertés et responsabilités.

(*) avec des interventions d’Alain Trautmann (SLR), de Jean-Louis Fournel (SLU !) et de Jean-Luc Mazet (SNCS)

Voir en document joint l’appel.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?