Accueil > Actions en cours, actualités... > Quelques repères

Quelques repères

mercredi 6 août 2014, par Michel Carpentier

Réinventer l’Université

19 janvier : Quelques critères de choix

Les élus de Réinventer l’Université sont les seuls qui, non seulement ont alerté clairement notre communauté sur les problèmes posés par le fonctionnement de l’université, mais aussi qui ont agi en conséquence tout au long de la précédente mandature. Réinventer l’Université n’a pas changé de ligne sur : les RCE, l’Idex/PRES et les directoires des présidents.

RCE (Responsabilités et compétences élargies)

Le passage anticipé aux RCE a été une erreur. Rien ne nous obligeait à le faire avant 2013. La précipitation à opérer ce passage n’a permis ni de le préparer convenablement, ni de négocier des conditions favorables pour l’université.

En 2008 EUPEM (devenu REUNIS), l’UNSA et le SGEN (liste ETC) ont tous voté en faveur du passage anticipé. En 2011 (suite à l’annulation de la décision précédente par le tribunal administratif) EUPEM et le SGEN ont à nouveau voté pour (l’UNSA ne siégeait pas le jour du vote).

Idex/PRES

La candidature à l’Idex est une erreur. L’Idex rapportera peu (au mieux, 3,5% de la dotation globale) et, en contrepartie, la moitié du budget de l’université (qui correspond à la dotation destinée au "périmètre d’excellence" de l’Idex) sera gérée directement par le PRES, sans aucun contrôle démocratique ou collégial.

Le fait de renoncer à l’Idex aura une incidence favorable sur le financement des Labex puisqu’alors ce financement transitera par l’université et non par le PRES.

EUPEM a voté pour l’Idex 1 et l’Idex 2. Le SGEN n’a pas voulu se prononcer, ni l’UNSA qui ne siégeait pas lors du vote sur l’Idex 1 et qui s’est abstenu sur l’Idex 2.

Présidence et directoires

Parmi les dérives autoritaires et centralisatrices de l’université que nous avons toujours dénoncées figurent les directoires. Ces structures sont uniques à notre université. Elles ont été voulues et mises en place par les trois dernières présidences (G. Béréziat, J-C. Pomerol et M. Renard). Les professions de foi de REUNIS et de ETC proposent toutes deux de conserver les directoires. ETC semble vouloir nuancer sa position en réclamant que la composition des directoires soit approuvée par le conseil d’administration... mais c’est déjà le cas !

Pour Réinventer l’Université, c’est le caractère permanent de la composition des directoires qui en constitue le côté pernicieux : alors qu’ils sont censés instruire les dossiers pour les conseils, ils finissent dans la pratique par leur confisquer tout pouvoir de délibération et de décision. C’est pourquoi nous proposons de remplacer les directoires par des commissions à durée de vie limitée, dont la composition sera adaptée à la nature des dossiers qui leur seront confiés.

EUPEM, le SGEN et l’UNSA ont voté pour élire J.C. Pomerol à la présidence en 2008. En 2011, EUPEM et le SGEN ont voté pour M. Renard, pendant que l’UNSA s’abstenait.

« A counteraction, gentle and continual, is the best safeguard of manners and conduct. »

(Jane Austen, Mansfield Park)