Accueil > Analyses de la loi LRU sur les sites amis > La CPU s’autonomise depuis longtemps

La CPU s’autonomise depuis longtemps

vendredi 1er février 2008

Signe précurseur de la dérive présidentialiste instaurée par la LRU, la CPU (Conférence des Présidents d’Université), véritable "think tank" de la réforme actuelle, s’est autonomisée depuis longtemps par rapport aux conseils qui ont pourtant élu ses membres présidents.

Un exemple parmi d’autre, alors que le Conseil d’Administration de l’université Paris 6 - ainsi que plusieurs autres - s’était prononcé pendant l’été 2005 contre le projet d’autonomie alors préparé par le ministère de Luc Ferry, l’unanimité des présidents présents à la CPU d’automne a voté un texte demandant au contraire un vrai projet d’autonomie. Etant donné que le président de Paris 6 était présent à cette réunion, il s’est donc autonomisé par rapport à son Conseil d’Administration, comme d’autres présidents...

Dès 2001, la CPU a produit un document préfigurant ce que contiendront ensuite les différentes tentatives de loi sur l’autonomie des universités. La CPU est même tout le temps en "avance" sur les propositions gouvernementales, surtout en ce qui concerne la gestion des personnels et le pouvoir "autonomisé" des présidents (voir les actes du colloque de la CPU de 2001 ci-dessous en document joint).

Voir aussi une analyse du fonctionnement et du rôle de la CPU sur le site de SLR.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?